Graphisme - Photographie - Illustration

#PICODAY : « Cheschire » en version courte…

… oui car la version longue n’est pas une tromperie : « The girl with the black dress in the eye of Cheschire »

Comme pour toutes les images, il y a la petite histoire. Un accident de finalisation car quand tu restes un long moment à essayer de ressortir le meilleur d’un instantané, tu finis par y découvrir de petites perles. Cette photo n’a rien de retouché, à part sa colorimétrie un peu particulière. Les yeux des chats sont un univers extraordinaire. Un regard dans lequel on entre par invitation uniquement et qui après apprivoisement mutuel se révèle être un langage complexe et évolué entre les deux êtres vivants.

Je n’ai jamais besoin de hurler sur Ouane. Ni même lui parler parfois. Ces regards sont les ponctuations de gestes et d’humeurs qui rendent limpide la communication. Les gens autour lui attribuent des expressions quasi-humaines. En fait avec le temps on a un peu déteint l’un sur l’autre. Je grogne et je ronronne. Elle regarde et se poste avec ses airs presque humains.

J’avais envie de plonger dans cette pupille, juste pour la faire briller dans un cadrage consacré. Et puis j’y ai vu des choses, m’y égarant comme Alice… y trouverez-vous la fille à la jupe noire ?

 

« The girl with the black dress in the eye of Cheschire » – 2014 – Tirages en format 42×30 cm probables.

 

See in the eye of a cat

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :