Graphisme - Photographie - Illustration

En direct du Lab’…

En photo, les objectifs sérieux sont hors de prix. On a rarement besoin d’une tripotée d’optiques ; 3 ou 4 font souvent l’affaire. Une courante « passe partout » avec un bon débrayage en zoom. Une autre pour les portraits. Potentiellement une troisième si l’on est fan de grands espaces et de la captation grand angulaire. Et ensuite on passe dans le plus sérieusement dédié avec les macros, fish-eyes et autres télé-zooms à la longueur improbable. Je dois avouer qu’il me manque le quatrième : l’objectif macro.

Les rares très gros plans que je me suis autorisé jusque là ont été fait à coups de 300 sur trépied zoomé à fond… c’est sympa mais ça manque un peu de pêche. Et comme le type d’optique que je souhaite utiliser pour la macro n’est toujours pas dans mes budgets, c’est donc vers les bagues de rallonge que je me suis orienté. Un triple combo Tokina de 12, 20 et 36mm qui fonctionne comme on lui demande, autorisant même une partie de l’électronique de l’objectif. L’intérêt du système est de pouvoir décaler l’objectif utilisé de manière à augmenter son coefficient d’agrandissement au détriment d’une profondeur de champs qui se verra réduire en proportion.

Tout n’est pas exempt de défauts. Notamment une mise au point capricieuse et une preview sur le LCD du boitier relativement subjective. Les temps d’ouverture sont aussi impactés, montant largement au delà du décent pour prétendre faire du cliché sans être au moins sérieusement calé (ou grand maitre du yoga et de la respiration). On peut certes descendre la valeur d’ouverture mais cela revient à ramener la profondeur de champs à l’épaisseur d’une fine tranche de jambon italien. Pas forcément ce que l’on recherche pour toutes les images.

Je fais donc mes tests en ce moment ; en mode yoga je précise, ce qui peut expliquer le manque de netteté final qui gagnerait beaucoup si je pouvais vraiment me caler. Il va y avoir encore quelques sessions d’essais pour bien assimiler les possibilités de ce combo 50mm fixe + bagues mais je pense que ce tout nouveau terrain de jeu va me plaire une fois que j’aurais acquis les principaux automatismes.

 

Ci dessous une mante religieuse de 35mm de long … qui révèle ô combien l’objectif est crade ! ^^’

Mantis macro test by Kyesos

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :